Condamnez les interdits et critiquez les panacées!

Ne soyez plus dupe…
Condamnez les interdits et critiquez les panacées!

En raison de l’abondance d’information sur la nutrition, on connaît mieux les liens entre la santé et la nourriture que l’on mange. Dans la mesure où cela n’entretient pas un rapport malsain avec la nourriture, c’est une bonne chose. En contrepartie, l’angoisse et la culpabilité face à certains aliments ne font qu’empirer le vrai problème, soit notre rapport avec la nourriture. À lui seul, aucun aliment ne peut être responsable d’un problème de santé ou guérir ce dernier.

Cessons de croire que le plaisir est nocif. Soyons ouverts et créatifs. Lorsque l’on apprécie les bonnes choses à leur juste valeur dans une atmosphère apaisante, on risque moins de tomber dans l’excès. Les aliments de qualité que l’on prend le temps de déguster apportent un doux sentiment de bien-être et contribuent à rassasier tous nos sens. Malheureusement, les saveurs banales et uniformes du « fast-food » ou de nos repas cuisinés avec peu d’intérêt apportent moins de plaisir, ce qui peut nous amener à combler par la quantité.

Prudence avec les aliments aux vertus quasi miraculeuses. Aucun d’entre eux n’apportera autant de bénéfices à notre santé que de revenir à des portions adéquates, à varier, à bouger et … à sourire davantage!