Diabète égale vieillissement prématuré de 15 ans

Comme pour le reste de notre corps, nos vaisseaux sanguins s’usent et s’encrassent avec les années, ce qui augmente les risques de troubles cardiaques. Aussi, déjà nous connaissions l’effet négatif sur nos vaisseaux sanguins d’un trop haut taux de sucre dans le sang. Par ailleurs, une équipe de chercheurs de l’Ontario vient de mettre un chiffre sur la table. Effectivement, les données recueillies auprès de plusieurs milliers de personnes diabétiques et non diabétiques sur plusieurs années ont permis d’estimer que pour les diabétiques, le risque relatif de souffrir de troubles cardiovasculaires apparaîtrait environ 15 ans plus tôt que chez les non-diabétiques.

Encore un argument en faveur d’un contrôle et d’un suivi rigoureux de la maladie

Vous êtes diabétique principalement en raison de votre embonpoint? Évidemment, perdre quelques centimètres autour de la taille rendra plus facile la gestion du sucre par votre organisme. Aussi, outre la quantité totale de glucides (l’ensemble des sucres) à limiter à vos réels besoins, la répartition de ces derniers est excessivement importante. Bref, l’idée est de les répartir le plus possible dans la journée, encore une fois pour permettre à votre corps de mieux les gérer. C’est ici que les collations prennent leur importance. Enfin, une source adéquate de protéines à chacun de vos repas et même en petite quantité aux collations (dans la mesure où le total dans la journée n’est pas dépassé), ainsi que l’activité physique favoriseront aussi un meilleur contrôle de votre glycémie (taux de sucre dans le sang).

Pour plus de conseils, consultez notre chronique intitulée « Le diabète de type 2 ou non insulino-dépendant » sous la rubrique Problèmes de santé et alimentation de notre site Web.

À votre santé!

Véronique Therrien, Dt.P.
Diététiste-nutritionniste