Eau

Pourquoi boire de 1 à 2 litres d’eau par jour?

D’une part, la majorité des gens ne s’hydratent pas suffisamment. D’autre part, l’eau occupe une place capitale dans le fonctionnement harmonieux de notre organisme. En fait, le corps de l’adulte est composé d’environ 60 % d’eau, ce qui équivaut à un peu plus de 2 cruches de 18 L de liquide dans le corps d’une personne qui pèse environ 70 kg. Les rôles de l’eau dans notre organisme sont fondamentaux et très vastes. Au départ, cette dernière se retrouve dans toutes nos cellules et est un des principaux ingrédients des liquides de notre corps (sang, lymphe, salive, etc.). Elle permet aussi le transport de nombreux éléments nutritifs dans notre organisme en plus d’être capitale dans le contrôle de la température corporelle. En bonus, bien hydraté, notre cerveau fonctionne beaucoup mieux en évitant les problèmes de concentration et de fatigue que peut amener la déshydratation. Et finalement, avant d’envahir notre pharmacie de crèmes et de baumes hydratants, commençons par boire suffisamment pour améliorer l’élasticité de notre peau et la douceur de nos baisés!

Besoins en liquide

Les pertes : -2,5 L

Notre corps évacue environ 2 ½ litres d’eau par jour dans la sueur bien sûre, mais aussi dans les selles, la respiration et finalement dans l’urine. Heureusement, nos reins ont le pouvoir de tempérer la déshydratation. C’est pourquoi, dans cette situation, nos urines deviennent plus foncées.
Les gains : +1 L Les fruits, les légumes, la viande, le poisson, les produits laitiers, etc. contiennent une certaine quantité d’eau. En fait, on peut considérer que les aliments nous procurent environ 1 litre d’eau par jour.
Écart : -1,5 L Comme nos pertes quotidiennes sont supérieures à la quantité d’eau que nous pouvons aller récupérer dans la nourriture, il est important de compléter nos apports avec les liquides pour équilibrer la balance.  Ainsi, pour la majorité des gens, les besoins en liquide se situent entre 1 et 2 litres par jour.

Pour compenser les pertes, il faut donc s’abreuver d’environ 1,5 litre d’eau par jour sous quelque forme que ce soit (eau, thé, café, jus, soupe, bouillon, etc.). Toutefois, l’eau est le liquide à privilégier en ce sens qu’elle n’apporte aucune calorie, est très accessible et très économique ! À l’opposé, afin de potentialiser nos efforts d’hydratation, il est recommandé de modérer la consommation des liquides qui stimulent la sécrétion de l’urine tels que l’alcool, les boissons gazeuses de type cola, le thé et le café.

Pour les sportifs et les adeptes du soleil, il est à noter que les besoins en liquide s’accentuent lorsque les pertes augmentent. Par exemple, lorsqu’il fait très chaud ou pendant une activité physique intense.

Peut-on boire trop d’eau ?

En général, pour les personnes ne souffrant pas de problèmes rénaux, lorsque les apports dépassent modérément les besoins, nos reins éliminent le surplus d’eau et nos urines s’en retrouvent simplement plus claires. Toutefois, comme en toute chose, la modération à bien meilleur goût. La polydipsie qui signifie « soif excessive » peut être considérée comme une véritable maladie. Les personnes qui en souffrent peuvent être amenées à boire entre 4 à 20 litres d’eau par jour. À ce stade, les capacités d’excrétion rénale peuvent être dépassées et entraîner des effets dangereux pour la santé. La majorité des cas de polydipsie se retrouvent chez des individus qui souffrent de schizophrénie. Certains cas ont aussi été rapportés chez des anorexiques, des personnes suivant un régime draconien et chez les athlètes de haut niveau (notamment les marathoniens) pendant des compétitions sportives intensives.

Concrètement, pour une personne relativement sédentaire dans un climat tempéré, boire plus de trois litres de liquide par jour, n’a aucun intérêt pour l’organisme et peut engendrer un travail superflu pour les reins.

En conclusion, n’attendez pas de ressentir la soif, car cela signifie que la déshydratation a déjà fait son œuvre. Buvez de petites quantités régulièrement dans la journée pour remplacer les pertes quotidiennes et éviter les abus. Il n’y a aucun intérêt à boire de façon excessive.

Véronique Therrien, Dt.P.
Diététiste-nutritionniste