L’hypertension ou le « tueur silencieux »

Souvent, l’hypertension ne présente aucun symptôme. D’ailleurs, 43 % des personnes touchées par ce problème de santé ne seraient pas diagnostiquées. Comme cette condition peut faire doubler vos risques de maladies du cœur, d’accidents cérébrovasculaires et de maladies des reins, il est essentiel de faire vérifier votre pression chaque année.

Lorsque la force exercée par le sang contre les parois de vos artères devient trop importante, on parle d’hypertension. À ce moment, les artères s’usent ou vieillissent plus vite et le cœur se fatigue. Malgré que l’on ne puisse habituellement pas guérir l’hypertension, on peut la contrôler. Voici certains bénéfices à normaliser sa pression par de saines habitudes de vie et le respect de sa médication :

·   Réduction de 40 % des risques d’accidents cérébrovasculaires

·          Réduction de 15 % des risques de faire un infarctus du myocarde

·          Réduction de 50 % des risques d’avoir une insuffisance cardiaque

·          Réduction des risques d’avoir une insuffisance rénale terminale

·          Réduction des risques d’être atteint d’une fibrillation auriculaire

·          Réduction des risques d’hypertrophie ventriculaire gauche

·          Réduction des risques de mort prématurée

Niveau de la tension artérielle

Pression Systolique  Diastolique
Normale moins que 120 mmHg ET moins que 80 mmHg
Préhypertension 120-139 mmHg OU 80-89 mmHg
Hypertension 140 et plus mmHg OU 90 et plus mmHg

**S’applique aux personnes (de 18 ans et plus) qui ne prennent pas de médicaments pour soigner l’hypertension et qui ne souffrent pas d’une maladie grave.

Recommandations générales

Dans le cas d’hypertension légère, certaines modifications au mode de vie peuvent suffire à normaliser la pression artérielle. En cas d’hypertension plus importante, elles pourront permettre de réduire la consommation de médicaments tout en améliorant la qualité de vie.

  • Maintenez un poids santé. Le surplus de poids est un des facteurs qui contribue le plus à l’hypertension. Même une toute petite élimination de poids de 5 à 10 % de votre poids actuel peut favoriser une baisse de tension artérielle.
  • Misez sur un tour de taille de moins de 80 cm, si vous êtes une femme, et de moins de 94 cm, si vous êtes un homme. Cette mesure doit se prendre à l’endroit le plus étroit de la silhouette, soit à la hauteur du nombril. Le fait d’être principalement enrobé autour de la taille est encore plus particulièrement associé à un risque accru de divers problèmes de santé dont l’hypertension. Cela dit, même si vous n’atteignez pas l’objectif idéal, toute diminution sera positive autant pour votre santé que pour votre bien-être. Voyez chaque centimètre éliminé comme une victoire!
  • Améliorez l’équilibre sodium/potassium dans votre alimentation. Il existe une synergie entre les différents minéraux utiles à notre organisme. Actuellement, pour la majorité des gens, nos apports en sodium sont trop importants versus nos apports en potassium. Pour rétablir l’équilibre, il s’agirait de limiter notre consommation de sel à un maximum de 2 400 mg par jour et de consommer plus d’aliments riches en potassium. Pour le sodium (sel), d’une part, il faut limiter ou éviter la salière. Celle-ci peut être remplacée par des herbes, des épices ou un mélange de ces derniers. Favorisez plus souvent les aliments de base non transformés ou les versions faibles ou réduites en sodium pour les sauces, condiments et mets préparés. Attention, certains petits plats prêts-à-manger peuvent contenir plus de 1000 mg de sodium par portion. Les marinades, les charcuteries et les grignotines sont aussi excessivement riches en sodium. Pour le potassium, vous l’aurez deviné, les végétaux en sont d’excellentes sources, tout particulièrement les légumineuses (attention à celles en conserves qui peuvent contenir beaucoup de sel), la pomme de terre au four avec sa pelure, la courge d’hiver, les tomates en purée (en conserve), les épinards cuits, le cantaloup et les bananes. Certains mollusques (palourde) et poissons (flétan, morue, sébaste, aiglefin, saumon) sont aussi de bonnes sources de potassium.
  • Faites de l’activité physique régulièrement. Les exercices de type cardiovasculaire (marche rapide, course, vélo, danse, natation) sont recommandés. Idéalement, faites-en 30 minutes par jour. Par ailleurs, si vous êtes inactif depuis un certain temps, consultez d’abord votre médecin.
  • Modérez votre consommation d’alcool. Un maximum de deux consommations par jour (deux bières ou deux verres de vin) pour les hommes, et d’une pour les femmes est recommandée (maintien). Toutefois, certains auront intérêt à s’abstenir complètement.
  • Mangez du poisson. Selon de nombreuses études, le fait de consommer de deux à trois repas de poisson gras par semaine aide à protéger notre système cardiovasculaire. Privilégiez les poissons riches en acides gras oméga-3, comme le saumon, la truite, le maquereau, le hareng, l’esturgeon et la sardine.
  • Prenez le temps de vous détendre, car le stress incite souvent à fumer ou à prendre de l’alcool.

Afin d’optimiser votre démarche car, après tout, votre santé est votre bien le plus précieux, n’hésitez pas à bien vous entourer. En plus de votre groupe de motivation hebdomadaire, pour vous aider à garder le cap, selon la situation, médecins et/ou diététistes et/ou kinésiologues vous apporteront support et informations pour favoriser le contrôle de votre pression et améliorer votre qualité de vie.

Bon succès dans votre démarche!

Véronique Therrien Dt.P.

N.B. Visitez notre boutique santé pour connaître les tarifs d’une consultation avec l’une de nos diététistes.

Références (consultées le 23 mars 2006).

·          Manuel de nutrition clinique en ligne. Hypertension et régime hyposodique.

·          Fondation des maladies du cœur www.fmcoeur.caFacteurs de risque – Hypertension artérielle.

 ·          Société québécoise d’hypertension artérielle www.hypertension.qc.ca