Réveillons!

Party de bureau, 5 à 7, soupers gastronomiques, buffets, brunchs sont tous des occasions spéciales qui riment souvent avec excès. De nos jours, le temps des Fêtes s’étire sur près d’un mois.Avant de déprimer en janvier, réveillons-nous!

Embûches du temps des Fêtes

Chaque année, les traditions des Fêtes nous amènent la plupart du temps à trop manger. Effectivement, en plus de l’abondance alimentaire à laquelle nous sommes exposés, plusieurs éléments sont réunis pour brouiller nos « signaux internes » de contrôle de l’appétit. Manger en groupe ou sous un éclairage tamisé prolonge souvent le temps passé autour de la table. La musique forte ou un environnement bruyant incite à manger plus vite. La vaisselle et les ustensiles grands format déjouent également notre vraie faim.  Voici quelques pistes de solution pour limiter les « signaux externes » favorisant la surconsommation.

Réunissons-nous autrement!

Traditionnellement, on se réunit autour d’une table, mais aujourd’hui, comme les occasions sont plus nombreuses, il faut idéalement varier la formule. Pourquoi ne pas changer nos habitudes et convier nos proches à un événement focalisé sur autre chose que la nourriture!

  • Sortie de glissade ou de patinage sous les étoiles;
  • Visionnement de photos, films ou diaporamas familiaux;
  • Soirée dansante;
  • Soirée de jeux (vous en trouverez une multitude sur Internet en recherchant sous « idées de jeux »);
  • Soirée spectacle où chaque famille offre une petite performance;
  • Etc.

À ce moment, on prévoit plutôt un simple goûter léger.

Limitons le nombre de plats ou limitons les portions.

C’est prouvé, et c’est logique, plus la variété est grande, plus on mange! Pourquoi ne pas mettre moins d’énergie dans la cuisine et plus sur l’organisation de la réception? Le fait d’épurer le menu et de planifier plus d’activités équilibrera la balance; moins de calories et plus de dépenses! Vous avez opté pour le partage où chacun apporte un petit plat. Évidemment, chacun a apporté une généreuse portion d’une recette qu’il faut absolument goûter. Il n’y a pas 36 solutions, il faut couper les portions!

Hors de ma vue pièges à calories

Quelle que soit la grignotine, lorsque nous en avons sous la main, on grignote. Plutôt que de jouer au super héros et se dire qu’on va résister, mieux vaut s’installer loin du buffet ou… plus près des crudités! 

Savourons! Plus il y a de plaisir par bouchée, moins il y a de bouchées! 

La frustration et la culpabilité n’ont pas leur place chez Minçavi et encore moins pendant les Fêtes. En savourant chaque bouchée, particulièrement les aliments plus gourmands, la modération s’opère naturellement.

Joyeuses Fêtes! 

Danielle Dubois, Dt.P.
Diététiste-nutritionniste