Votre corps, un ami.

Le printemps est pour vous synonyme de coupures et de changements drastiques? Rompez le cercle vicieux des excès et de la privation. Donnez-vous du temps et traitez votre corps en ami.

Maigrir ne guérit pas l’embonpoint! Une diète amaigrissante ne traite que les symptômes sans tenir compte de la cause. Pour maigrir une fois pour toutes, il faut manger, penser, bouger et agir différemment.

Traitez votre corps en ami

Ne vous restreignez pas outre mesure. Sachez qu’environ 80 % de nos besoins énergétiques servent uniquement à faire fonctionner nos organes vitaux tels que le cœur, le cerveau et les poumons qui travaillent 24 h / 24 h. Le programme alimentaire que l’on vous propose est un minimum pour bien nourrir votre corps.

En fait, ce qui nous fait engraisser, ce sont les extrêmes. Trop, c’est comme pas assez! Lorsqu’on ne lui donne pas un minimum de carburant, le corps va déclencher toute une panoplie de mesures pour réduire ses dépenses, favoriser le stockage et augmenter l’appétit. Bref, si on le traite en ennemi, il en fera de même avec nous.

Le corps souhaite être en santé, alors si on le nourrit suffisamment lorsqu’il le demande, il se sentira en sécurité et comprendra qu’il peut maintenant se délester de ses réserves supplémentaires qui, peut-être, ont aussi été acquises en prévision d’autres diètes trop sévères.

Misez sur le plaisir

Manger ne sert pas uniquement à nourrir son corps. Manger sert aussi à nourrir tous nos sens avides de perceptions agréables.

Par exemple, malgré une assiette qui déborde de légumes aux goûts fades et d’un gros filet de poisson trop cuit, nous ne serons pas complètement rassasiés et donc sûrement plus vulnérables par la suite aux tentations alimentaires de toutes sortes.

Dans votre démarche, il est primordial d’apprendre à cuisiner et à manger bon et bien en fonction de vos propres goûts. Tentez de porter plus d’attention aux assaisonnements ainsi qu’au mode et au degré de cuisson.

Vous craquez pour les friandises chocolatées? Découvrez l’une de nos recettes de biscuits, de crêpe au chocolat et même de « brownies ».

Vous succombez pour l’onctuosité et le goût vanillé de la crème Chantilly? Peut-être serez-vous surpris de ressentir le même plaisir à savourer des framboises ou des morceaux de fraises nappées de yogourt à la vanille, d’un blanc-manger ou d’un pouding tapioca?

Ce sont les croustilles qui vous interpellent le plus? Essayer l’une de nos recettes de grignotines, c’est l’adopter!

Adieu interdit!

L’interdit augmente le désir, provoque des frustrations et nous fait perdre le contrôle.

C’est la fête et vous ne pouvez résister au merveilleux dessert qui s’offre à vous? De grâce, prenez le temps de vous asseoir confortablement, de vous procurer une bonne boisson chaude et de savourer votre pâtisserie sans culpabilité. Ainsi, peut-être serez-vous mieux disposé à en laisser quelques bouchées dans votre assiette!

Le bien-être et l’amour de soi, c’est sain pour notre tour de taille!

Attention toutefois de ne pas inverser cette équation! Il est faux de croire qu’une meilleure estime de soi apparaîtra comme par magie lorsqu’on aura perdu du poids. S’aimer, ça se passe avant tout dans la tête et c’est essentiel pour garder la motivation de maintenir de saines habitudes de vie.

Ce printemps, plutôt que de tenter une nouvelle diète miracle, faites-vous du bien :

  • Bougez, mangez, prenez soin de vous… Tôt ou tard, votre corps vous le rendra!
  • Travaillez à découvrir des substitutions saines, mais tout aussi plaisantes aux aliments qui vous font craquer!
  • Redonnez-vous de la valeur. Permettez-vous de renouer avec l’une de vos passions. Mais surtout, entretenez-la. Faites de même avec vos amitiés et vos loisirs. Ainsi, dans les moments plus difficiles, nous n’avons pas uniquement le réflexe de se tourner vers la nourriture pour se réconforter!

Bon succès dans votre démarche!

Véronique Therrien, Dt.P.
Diététiste-nutritionniste
Collaboration Danielle Dubois
Nutritionniste pour Minçavi inc.